<

Partagez | 
 

 Aube d'une nouvelle vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zora
avatar
Zora
profil +

MessageSujet: Aube d'une nouvelle vie   Jeu 3 Mar - 19:32

Le soleil était déjà haut dans le ciel ce matin là, lorsqu'il arriva devant le haut mur menant à la baie Zora. Passer par dessus avec ses affaires n'allait pas être bien simple, mais il allait bien falloir. Lorsqu'il était plus petit, Thork, le père adoptif de Dormin, le portait sur son dos pour lui faire escalader cet obstacle. Il restait alors assis sur le mur en attendant que le Goron soulève son imposante masse par dessus le mur de pierre. Ce dernier, très solide, avait toujours supporté le poid du golem, ce qui ne manquait pas de surprendre le jeune zora. Cependant, une fois de l'autre côté, il fallait à son paternel un bon moment pour récupérer. Bien entendu, passer au dessus de ce mur par ses propres moyens, n'allait pas être aussi simple. Mais si un Goron pouvait y arriver, il n'y avait aucune raison que lui, un zora adulte, n'y parvienne pas.


    "Quand il faut y aller..."


Jetant son sac par dessus le muret, il recula de quelques bons mètres, mesurant la distance qui lui serait nécessaire pour prendre assez d'élan. Dormin n'avais jamais été un grand adepte de l'athlétisme, ses pieds palmés faisaient de lui un meilleur nageur que sprinteur, mais il pouvait tout de même se débrouiller à la course. Et de tout manière, son adversaire du jour se trouvant être un mur, il n'avais pas d'épreuve de vitesse à passer. Tout étant une question de saut. Après tout, les grenouilles se débrouillent très bien en la matière et les saumons aussi...


    "...Mouais..."


Mais Dormin n'était ni un bondissant amphibien, ni un saumon ou une carpe remontant les cascades. Sa nature lui attirait d'ailleurs pas mal d'ennuis au quotidien... Secouant la tête pour chasser les doutes venus le tourmenté, il prit appui sur son pied d'appel pour se donner la première impulsion qui allait le propulser en avant.


    "HYAH!!"


Ça y est, il était lancé! Il courrait à vive allure, cheveux au vent, l'air déterminé! A chaque foulé, il accélérait d'avantage! Plus vite! Toujours plus vite! Puis enfin, le temps de bon...DE FREINER!!! Se débinant au dernier moment, les pieds palmés du zora se fichèrent dans le sable. Mais, emporté par son élan, son corps vint s'écraser lamentablement contre la surface dure  de la pierre. Le retour à la réalité fut dur comme le roc, et plus que son corps endoloris, c'était son égo qui souffrait. Se décollant du mur avec une moue boudeuse, le rouquin tourna les talons pour faire de mi tour et s'éloigner la queue entre les jambes... Avant de gonfler le torse, faire volte face et de foncer à nouveau pour bondir!... Pas assez haut... Ses mains s'agrippe au bord, mais il pendait à présent, accroché au sommet du muret de façon peu glorieuse.


    "Humpf!!"


Puisant dans ses ressources, il poussa sur ses pieds pour chercher une prise entre les pierre. Une question lui traversa l'esprit alors qu'il pestait contre ce premier obstacle se dressant sur son chemin... Pourquoi quittait-il sa vie tranquille pour aller se perdre dans l'océan humide et froid, déjà? Mais les raisons, il les connaissait hélas parfaitement... il n'était pas un goron. Et maintenant qu'il avait atteint l'âge adulte et que son père adoptif était parti à la retraite, il devait construire sa propre vie. Résigné, il se hissa à la force de ses petits bras et se laissa tomber comme une loque de l'autre côté.


    "P-prends ça connerie de mur..."


Reprenant son souffle, il réalisa dans quelle piètre forme physique il était. Aider à la forge, il savait faire, ses bras pouvaient témoigner. Mais le reste de son corps... Ses jambes en particulier... Il aurait fort à faire pour se muscler dans les mois à venir et pouvoir nager aussi bien que les autres. Il se redressa et ramassa son sac pour enfin arriver sur la plage, cet endroit qui l'avait autant fasciné qu'effrayé lors de sa première visite.


    "And here it starts all over again..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zelda-arcof.forumactif.org
Zora
avatar
Zora
profil +

MessageSujet: Re: Aube d'une nouvelle vie   Mar 15 Mar - 22:33

Le jour ? Quoi ?!! Mais c’est toujours pareil, ma parole ! Note pour moi-même : se méfier totalement de ce meuble répugnant et pervers qu’est le lit. Le lit est un monstre qui veut absolument nous posséder avec son moelleux, son oreiller, ses draps que je déteste cordialement et son orientation dans la chambre de cette auberge qui ne permet pas aux premiers rayons du soleil de frapper mon visage. C’était plus pratique quand je dormais sous l’océan… Enfin, c’est la vie, j’étais en retard pour ma livraison d’un livre qui était emballé donc impossible de satisfaire ma curiosité en cet instant mais heureusement que je n’étais pas trop loin de la baie Zora ! Moins de chemin à parcourir en courant ! Il n’empêche que je reste un Zora d’une bonne taille et qui a besoin de sa dose d’énergie quotidienne. Et une et deux, je rangeai la chambre pour la laisser en bon état, rassemblai mes affaires pour rejoindre tout guilleret le rez-de-chaussée de la petite auberge où je prends place au comptoir pour commander un petit-déjeuner copieux. Tout d’abord, je jetai un coup d’œil aux rubis restant alloué par le Professeur Mizumi pour le voyage et j’avais assez pour ce petit plaisir personnel. Hé ! Non, je ne suis pas un profiteur, j’avais laissé des rubis de côté car ça ne se fait pas et puis, c’est la preuve que je sais gérer l’argent sans me laisser attendrir par quelques mendiants de la ville. J’aurais pu visiter plus loin Bourg Cloché mais la priorité était ma mission ! Aller à l’observatoire. Accomplie avec brio ! J’avais donc mérité ma récompense.

Repus et la digestion terminée, je sortis de l’auberge en me prenant bien sûr le haut du cadre  de la porte sans répondre aux questions habituelles sur ma santé. Je vais bien ! Mon estomac était plein ! Mes oreilles frétillaient dans le vent ! Les écailles dans le vent, je m’élançai ! Je suis sûre que pas mal de villageois auraient crié « Au fou ! » si je n’avais pas taillé la route aussi vite. C’était mon atout, mon talent qui me permettait de servir mon maître au-delà des multiples livres que j’avais pu atteindre pour lui. Maintenant, j’étais son coursier. Un grand pas palmé pour moi, Nérée. J’avais hâte d’en parler à Dormin ! Lui qui m’avait tellement aidé lors de mes nombreuses tentatives loupées pour m’orienter et surtout…jouer avec d’autres camarades. Bon, pas le temps de se laisser aller avec des mauvais souvenirs. On comptait sur moi et…non, pas par là. Houla… Oui, pas facile de s’orienter à peu près si je me laisse entraîner dans des pensées noires.

Plus vite ! Plus vite ! Plus vite !

Le mur ! Au loin ! Je le voyais ! Il me nargue. Plusieurs fois, il avait réussi à me mettre à terre, se moquant allègrement de mes attributs de poisson car ce n’est pas pratique de courir avec des pieds palmés. Encore une fois, nous nous étions croisés. Certes, si je voulais rejoindre la Baie Zora, c’était le seul moyen mais c’était une bonne façon de me stimuler, le voyant comme un ennemi à dominer ! J’étais prêt !

J’accélérai d’un coup et j’entendis un bruit derrière moi, celui d’un fluide qui sortait de terre…

Un horrible blob chuchu visqueux au regard pervers ! Il en voulait à mon intégrité physique. Pas question de lui laisser sa chance. Avec la peur, l’adrénaline qui fusait dans mes veines, je m’élançai dans les airs, pour m’accrocher à la paroi du mur. Réussi mais je m’étais bien fait mal au torse et aux genoux avec la bonne sensation de plaquage contre la pierre solide. Un bon moyen d’enterrer la hache de guerre en faisant un câlin mais je voulais absolument retourner chez moi. Mes pieds palmés patinèrent sur le mur jusqu’à trouver des prises solides et je me hissai sur le sommet avec un peu trop de force que mon corps bascula de l’autre côté, j’atterris la tête dans le sable. Je pris d’abord la peine de vérifier que j’avais le livre dans le sac en bandoulière mais l’air manqua très vite et je sortis rapidement ma tête pour tousser le moindre grain de sable qui avait osé s’infiltrer dans ma bouche. J’avais réussi ! La plage ! La mer ! Un Dormin au loin !

Home sweet home…



Un Dormin au loin ?!

C’est roux, c’est un Zora, ça ne pouvait qu’être Dormin. Et ainsi, n’écoutant que mon instinct :

- Dormiiiiiiiiiiiiiiiin ! criai-je en courant, ignorant la douleur, les bras bien ouverts pour l’accueillir dedans tout entier.

Oui…j’avoue que je ne m’attendais pas à le voir mais bon sang que ça faisait plaisir de le voir en ayant pensé à lui il n’y a pas loin d’une heure !

Quoi qu’il en coûte, je tentai de lui faire un câlin en courant.



Méchant Dobby !:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Aube d'une nouvelle vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nouvelle de Numericable (Mobile / Free)
» Bonne nouvelle pour les non-dégroupés de FREE !!!!
» Nouvelle animation .....[résolu merci]
» nouvelle commande
» Nouvelle voiture pour Kit dans la suite de K2000

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zelda - Arc Of ::  :: 
Termina
 :: 
Baie Zora
 :: 
Plage
-